[SOUVENIRS] En 1999, j’ai joué à Requiem : Avenging Angel

C’était en 1999 … une époque sombre où Paco Rabanne nous annonçait la fin du monde. C’est cette année-là, quelques mois avant que nous soyons tous écrasés par des ascenseurs ou escalators en proie au bug de l’an 2000 que j’allais poser les mains sur Requiem : Avenging Angel. FPS développé par Cyclone Studios et édité initialement par The 3DO Company (ça ne rajeunit personne), le titre allait justement me donner l’occasion de sauver le monde à grand coup de flingues et pouvoirs surnaturels.

Vous incarniez Malachi, un ange (rien de moins) descendu sur terre pour sauver l’humanité des sbires démoniaques menés depuis les enfers par Lilith. Narratif, le jeu alternait séquences dans un monde terrestre totalitaire où vous étiez armé de pétoires en tout genre : fusil d’assaut, pistolets, lance-roquettes, etc. et les limbes où vous aviez essentiellement vos pouvoirs célestes pour combattre. Peu répandu pour l’époque, le jeu vous invitait aussi à rencontrer des PNJ pour progresser dans l’histoire.

Les limbes où vous attendait sagement Lilith.

Je me souviens plus particulièrement de son générique à la Seven (1995) et surtout des limbes, d’abord parce que c’est là que commençait votre aventure (même si vous y retourniez plusieurs fois) mais aussi par l’atmosphère très glauque qui y régnait. Les murs des lieux ressemblaient plus ou moins à des viscères où vous croisiez des âmes en peine, voire en pleine souffrance (démembrements, crucifixion, etc.) … très joyeux. Je me souviens d’ailleurs dans ces passages rouge-sang de l’apparition soudaine de havre de paix sous la forme de vitraux graphiquement superbes pour cette fin de décennie. J’ai aussi en mémoire les différents pouvoirs de Malachi, notamment la nuée de sauterelles qu’il était possible d’envoyer sur les ennemis. En effet, de par son postulat le jeu empruntait logiquement pas mal d’inspirations aux thèmes bibliques, les 7 plaies d’Egypte dans le cas présent.

18 ans plus tard, je garde un très bon souvenir de Requiem, un jeu plutôt original par son thème et aussi par son déroulement. Il sentait bon la 3Dfx et était franchement joli, même si aujourd’hui il pique un peu les yeux. A titre anecdotique, il fut un temps question d’un projet de remake de Requiem par un groupe de fans sous la forme d’une « total conversion » pour Quake 4 (2005), mais malgré des vidéo de démonstration je ne sais pas si elle vit finalement le jour.

Des images valant parfois mieux qu’un beau discours, voici une session de gameplay (début du jeu):

Laisser un commentaire