[ON TIME PLAY] Anthem : wait (beaucoup) … and see.

Cela fait maintenant près d’une année et demie que les premières images du titre de Bioware avaient chatouillées nos yeux lors de la présentation de la Xbox One X (fin 2017 donc). En tant que gros joueur de Destiny (plus de 3000 heures entre le 1 et le 2) j’avoue que j’étais curieux de mettre la main sur ce jeu qui allait me faire quitter l’univers des gardiens et du Voyageur … pour un moment du moins. Aux grands coups de semonce des membres de mon clan qui eux s’étaient détournés du jeu de Bungie lors de l’arrivée du Season pass … j’ai donc précommandé Anthem.

Vacances scolaires oblige, j’ai démarré le titre environ 10 jours après tout le monde et donc ai eu le temps de prendre connaissance des critiques dures, voire très dures de cette nouvelle licence. C’est donc circonspect que j’ai atterri à Fort Tarsis (hub du jeu … enfin « hub »).

Une histoire dispensable mais un "gameplay" incroyable

Ayant maintenant une bonne trentaine d’heures de jeu sur le titre j’ai donc pu me faire ma propre idée et un petit bilan. Deux mots sur l’histoire, franchement elle présente extrêmement peu d’intérêt à une exception près (le chapitre des tombes et la forteresse de l’aube) et malheureusement Bioware comme souvent s’appuie sur un « Cortex » (kilomètres de « lore » à lire) et sur des dialogues ultra longs avec des PNJ (Personnages Non Joueurs) dont 99% n’apportent strictement rien.

Mais parlons quand même de ce qui est bien, vraiment bien : le « gameplay ». Il constitue la très (seule) grande force du jeu car c’est dynamique, fait la part belle à la verticalité (normal puisqu’on peut voler), tout cela dans un univers franchement splendide. A ce titre, je joue sur PS4 Pro (mon clan étant sur PS4 majoritairement) où le jeu est très beau mais pour l’avoir vu sur PC ce n’est presque pas le même titre tant la différence est flagrante. Bref c’est avec un immense plaisir qu’on se lance dans des affrontements contre Scars, Skorpions, Titans, Ursix et autres habitants de Bastion.

De GROS errements de jeunesse ...

Inversement, quasiment tout ce que j’ai lu ci et là est hélas vrai. Le jeu est en effet truffé de bugs (graphiques souvent d’ailleurs) MAIS bizarrement très peu dans les phases de gameplay, ou du moins cela ne saute pas aux yeux et tant mieux. En dehors c’est un festival : disparition temporaire d’armes (équipées en plus) de votre inventaire, affichage d’un Javelin différent de celui équipé lors des bilans de mission, dialogues visibles mais impossibles à lancer, etc. Je ne me lancerai pas dans des commentaires du fameux post Reddit parlant des problèmes du moteur de statistiques du jeu paru il y a quelques jours, car pour le coup je ne suis pas mathématicien mais je vous laisse vous faire votre idée.

Points complémentaires qu’on ne peut pas qualifier de bugs : les chargements looooonnnngggs et surtout quasi-permanents, c’est simple il y en a partout y compris pour aller dans la configuration de votre/vos Javelins (Bioware vient d’annoncer que cela sera modifié dans la prochaine MAJ) ceci sans compter le retard d’affichage des icônes dans les menus. En parlant des menus d’ailleurs, c’est un foutoir sans nom (pensés pour le PC peut-être), il y en a dans tous les sens et sont presque aussi peu ergonomiques que dans le finalement bon Mass Effect Andromeda.

Derniers éléments et pas des moindres, Anthem est une course classique au « loot » pour faire monter la puissance de votre/vos  Javelin/s : Standard, Rare, Epique, Magistral puis Légendaire. Par conséquent cela se fait via un « farming » acharné, acharné car une fois l’histoire finie il ne reste que des contrats (rhaaa  … à aller chercher manuellement après x loading dans le fort), les forteresses (sortes d’assauts) ou le mode dit libre (exploration) … où on tourne très vite en rond et surtout 9.99 fois sur 10 sans aucune récompense intéressante.

Et pourtant …

La liste des problèmes est longue, très longue j’en conviens et malgré cela je vais défendre Anthem. Bien sûr j’ai hâte que tout cela soit corrigé, optimisé et complété par de nouveaux contenus, toutefois jouer (je dis bien « jouer ») à Anthem est vraiment fun et ces phases-là atténuent vraiment l’énervement engendré par les « loading screens » à répétition ou les dialogues nuls. De leur côté Bioware dit être à l’écoute, annonce un suivi (correctifs et ajouts de contenus), veulent que le jeu s’inscrive dans le durée et donc je ne demande qu’à les croire.

Enfin, aux « haters », « rageux » et autres énervés des forums je rappellerai quand même que nombre des reproches faits à Anthem (en dehors de la tripotée de bugs) étaient aussi faits à Destiny ou The Division à leurs débuts respectifs en 2014 et 2016. Au final ces deux licences ont su écouter les joueurs, et malgré des hauts et des bas conservent une communauté fidèle qui y revient régulièrement … et pourtant Dieu sait combien (moi inclus) avons crachés sur Maître Rahol le cryptarque ou n’avons rigoureusement rien compris au scénario à son lancement. Bioware a la chance d’offrir une expérience de jeu formidable ce qui n’est pas donné à tout le monde, elle est hélas gâchée par beaucoup trop de points annexes … ils peuvent encore corriger le tir mais ra-pi-de-ment car les joueurs lui laisseront certainement sa chance mais n’attendront pas longtemps.

Laisser un commentaire