[HUMEUR] Frédérick Raynal et (2)Dark

Non je ne crois pas Frédérick Raynal, le créateur d’Alone in the  Dark, fan de la tendance musicale et vestimentaire reprise par les gothiques des années 90/2000 mais je peux me tromper. En revanche je pense pouvoir m’avancer en disant qu’il apprécie les ambiances pesantes et glauques. Nous avions pu découvrir cela il y a 25 ans dans le premier épisode d’AitD et le confirmer aujourd’hui dans son tout nouveau titre : 2Dark.

Ambiance cosy et funky chez Smith …

Le jeu est paru le 10 mars dernier après plusieurs mois d’informations distillées au compte-gouttes, trailers et gameplay inclus. Au regard des différentes publications de Gloomy Wood (le studio de F. Raynal) nous savions que ce titre d’aventure s’annonçait dur, sombre et horrifique par certains aspects. A peine le jeu démarré, le ton est donné. Tout commence en 1969, une famille est en camping au bord d’un lac, et là, en quelques minutes toute la vie du père va basculer. 7 ans après cet épisode tragique, 1976 donc, nous retrouvons Smith (auquel je trouve une ressemblance avec son créateur) vivant seul au milieu d’une Gloomywood morne en proie à un prédateur d’enfants qui sévit régulièrement sans être inquiété. Touché par ces disparitions, votre personnage enquête discrètement depuis des années sur cette affaire, allant jusqu’à s’être aménagé un bureau secret dans son appartement. Vous êtes Smith, charge à vous donc de découvrir l’horreur qui se trame … et je ne peux pas vous en dire plus sous peine de vous « spoiler » comme on dit.

Inversement, je peux vous parler du jeu lui-même. Les mécaniques de jeu peuvent paraître assez classiques : déplacement, collecte d’items, clics pour observer ou système d’inventaire pour combiner et utiliser les objets trouvés. Toutefois, 2Dark apporte pas mal de challenge dans la gestion des interactions, des énigmes et des objectifs vous obligeant parfois (souvent même) à agir très rapidement au regard des situations.

2Dead … attendez-vous à le voir souvent 😉

2Dark a de mon point de vue accompli une prouesse pour notre époque. En effet, tout en étant doté d’une patte graphique très particulière qui mixe « pixels à l’ancienne » et 3D, le jeu arrive néanmoins à vous surprendre et installer une forte sensation de malaise. Qu’un Dead Space ou un Until Dawn vous donne froid dans le dos, rien d’étonnant puisque tout est fait pour et notamment la partie visuelle … or dans 2Dark cela est distillé par les lieux, les dialogues et l’ambiance générale. Ceci sans compter les « surprises » qui vous attendent ci et là mettant généralement un terme immédiat à la vie de Smith (2Dead dans le jeu). A ce propos, la « promotion » autour du jeu n’est pas démentie … oui 2Dark est difficile, ce qui implique d’être très prudent dans sa progression (lumière et bruits par exemple) et surtout bien penser à sauvegarder régulièrement. D’ailleurs, petite mention spéciale au système de sauvegarde pas très politiquement correct puisqu’il consiste à « en griller une ». In fine, avec un design très particulier et soigné (observez votre personnage perdre des pixels quand il est blessé) 2Dark vous embarque littéralement dans son histoire malsaine. Un titre clairement pour adultes qui marque le retour du créateur du « Survival-horror » … alors « Hail to the King » comme on dit !

2Dark est disponible sur OlderPlayer

1 thought on “[HUMEUR] Frédérick Raynal et (2)Dark

Laisser un commentaire