[HUMEUR] Farewell Destiny … 1

Aujourd’hui je vis un drame, un vrai, presque digne des sombres intrigues Shakespeariennes … oui, je vais désinstaller Destiny de ma console. 29 jours, 12 heures et 09 minutes de ma vie … un mois de février en année bissextile qui d’une simple pression de bouton va s’évanouir à jamais dans les lignes de codes désuètes. Je ne cache pas que l’hésitation fut longue, la sueur perlant sur mon front sans oublier le doigt qui fit de nombreux aller-retour entre le X de supprimer et le O de retour … mais non, j’ai lutté, j’ai vaincu.

C’est fini, le vide m’étreint … je ne vois plus cette icône changeant au gré des extensions sur l’interface de la console, je ne verrai plus jamais de téléchargement de what mille gigas de mises à jour pour Destiny … bref le néant. Seuls restent les souvenirs des 161.882 frags, 2289 activités dont assauts, raids, missions, etc. seul ou en coopération avec les teams Fifty Shades of Cropta puis Rez Rez Revolution. Seront toujours présentes ces premières minutes du 8 septembre 2014 où pour la première fois j’ai marché dans le Champs de fusées, rencontré mes premiers Rebuts et me suis fait couper en deux par un chevalier de la Ruche niveau « ? » quand j’étais niveau 5. Je n’oublierai pas non plus la joie éprouvée quand pour la première fois j’ai vu Athéon, Cropta ou Oryx s’évaporer … mais aussi la rage des dizaines de chutes dans les puzzle-jump du Caveau de Verre ou de Felwinter (saleté de fragment), la frustration extrême lors du décryptage des engrammes, de ne rien comprendre à ce que raconte le Guide ou la folle envie de tirer sur Xûr quand il apporte pour la Xième fois l’Outil multifonction MIDA.

Après 3 ans de bons et loyaux services, la boite et le Blu-ray vont donc rejoindre l’étagère des « immobiles » et mes trois personnages désormais orphelins vont subsister quelque part sur des serveurs bientôt désertés, adieu donc mon Rapace Noir et brassard « Cycle de la guerre » chèrement acquis. Indépendamment de la joie que vont éprouver ma femme et mes enfants de voir cet horrible objet de tentation disparaître, c’est une tranche de vie de gameur qui trouve donc son dénouement. Toutefois qu’ils savourent bien l’été …. car dans deux mois, le 6 septembre prochain exactement c’est reparti, gnark, gnark 😉

Laisser un commentaire