[HUMEUR] Castlevania la série animée … on en parle ?

Annoncée en février dernier, l’adaptation de la célèbre saga de jeux vidéo Castlevania m’avait laissé en proie aux rêves les plus fous. Netflix ayant été avare en informations (pas de dates de sortie notamment), toutes conjectures étaient possibles : série animée ou série « physique ». Le second choix ayant ma préférence, je m’étais imaginé des acteurs, des prises de vues, des lieux de tournages, bref tout ce qu’un « gameur » fan de la série pouvait imaginer. Il faut bien avouer que Castlevania a tous les ingrédients : univers sombre, histoire complexe ou encore personnages mythiques.

Finalement, sans crier gare, Netflix a mis en ligne la série vendredi dernier … du moins son début. Une première saison de quatre épisodes d’environ 25 minutes chacun et animée (dommage), donc j’étais loin compte. Avant d’aller plus loin je dois confesser qu’à quelques exceptions près, je n’ai plus vraiment suivi de séries animées « japonisantes » depuis l’époque d’Akira où quand Son Goku avait encore une queue dans Dragon Ball … autant dire hier 😉

Au sortir de cette première saison, je suis comme tout le monde resté sur ma faim et intrigué de voir la saison 2 de huit épisodes déjà commandée par Netflix. L’univers est là, rien à dire les fondamentaux sont présents : Dracula bien sûr, la Valachie (véritable province de l’actuelle Roumanie dont Vlad III Basarab dit « Tepes » était le prince au XVè siècle) en proie aux hordes infernales sans oublier Trevor Belmont avec son « Vampire Killer » (nom du fouet) et d’autres personnages connus des joueurs mais que je ne mentionnerai pas pour éviter le « spoil ». Visuellement, pour ma part j’ai trouvé ça très inégal … autant certains plans (intégrant de la 3D parfois) sont franchement beaux, mais sur d’autres ce n’est pas formidable et d’une manière générale je n’ai pas trouvé l’animation très réussie. A titre de comparaison, j’avais été assez bluffé par les techniques d’animation de la saison 2 des Mystérieuses Cités d’Or (quand ils veulent pour la suite d’ailleurs), même si par moments le rendu faisait un peu sorti Adobe Flash à la manière de Dofus (Ankama Games) dans les années 2000.

Autre petit regret et là c’est l’OlderPlayer qui parle, moi qui ai connu les débuts des aventures de la famille Belmont avec Castlevania et Castlevania II – Simon’s Quest sur NES j’aurai bien aimé retrouver Simon, même si chronologiquement ces opus se situent en septième et huitième position. Sinon, carrément l’arc de Gabriel avec le « reboot » « Lords of Shadow » de Kojima Productions. Dernier point … c’est quoi cette barbe Trevor ?

A titre anecdotique pour celles et ceux qui se sentent un peu perdus dans la chronologie alambiquée de Castlevania, voici une petite vidéo qui vous replace les 35 épisodes dans le bon ordre (sachant que certains titres et l’arc « Lords of Shadow » sont à part) … ils ont même poussé le vice à intégrer l’œuvre de Bram Stoker (1897) dedans, si, si 😉

Laisser un commentaire