[HUMEUR] Ashley Judd et la Misogynie dans le jeu vidéo … une polémique qui fait Pshiiit !

Depuis ses origines le jeu vidéo à toujours dû faire face à toutes sortes de critiques : violence, isolement, clivage, sexisme ou misogynie. C’est justement sur ces deux derniers points qu’une polémique est en train d’enfler lentement mais sûrement. Il y a une semaine environ sont sorties sur la toile des images de l’actrice Ashley Judd lors d’une session TED Women où elle invite l’industrie du jeu vidéo à stopper la mysoginie, citant en exemple des maltraitances volontaires sur les femmes « pour le sport ». La première question qui me vient en tête est de savoir pourquoi ressort, là maintenant, une vidéo qui pour rappel a été filmée en octobre 2016 … une éternité sur Internet. Quoi qu’il en soit, depuis la publication de cet enregistrement surgissent ci et là des réponses aux propos de l’actrice, voire même des attaques.

Alors, mettons les choses au clair une fois pour toutes. En premier lieu, (comme un peu partout) oui dans le jeu vidéo le sexisme existe et subsiste c’est dommage mais vrai. Nous pouvons toujours citer les opus de Dead or Alive et ses « babes » ou ressortir le fameux mode « Hot Coffee » de GTA San Andreas … OK mais c’était en 2004 et la « condamnation » avait été unanime, Rockstar ayant finalement supprimé cette partie du jeu par la suite.

Inversement n’oublions pas que les femmes jouent aussi et que, notamment grâce à Tomb Raider elles ont pris une place pleine et entière dans l’univers vidéo-ludique, pour preuve il est de moins en moins facile de compter le nombre d’héroïnes : Perfect Dark, Life is Strange ou encore Aloy et Kara dans les prochains Horizon Zero Dawn (Guerilla) et Detroit : Become Human (Quantic Dream). Ajoutons à cela, qu’en plus il ne s’agit pas de jeux de niches, que le succès fut et sera probablement au rendez-vous.

Revenons au discours d’Ashley Judd, clairement cette dernière a fait un raccourci facile et en partie faux … je suis d’accord. Toutefois, à lire les différents articles en réaction à ses propos, je me demande quand même si leurs auteurs ont bel et bien écouté l’allocution de l’actrice. En effet, j’ai pris le temps de visionner intégralement cet enregistrement (16 minutes environ). En tout et pour tout le sujet du jeu vidéo dure quelques secondes, noyée dans un quart d’heure de speech (parfois avec humour) traitant de la misogynie en règle générale, sur Internet, la pornographie et les réseaux sociaux en particulier.

En somme, une fois de plus les différents camps (pro et anti jeu vidéo) s’emballent pour générer une polémique qui n’a pas vraiment lieu d’être … et le pire que je crois c’est que ce n’est pas fini. A titre personnel, je ne peux que vous inviter à regarder le discours d’Ashley Judd pour vous forger une opinion et surtout avoir vraiment les cartes en main.

Voir le discours d'Ashley Judd au TED Women 2016 (Anglais)

Laisser un commentaire