[HISTOIRE] Une console, une histoire : la Xbox 360

A l’heure où Microsoft annonce la fin de la production de la Xbox 360, l’occasion est donné de rendre hommage à cette grande dame du monde vidéo ludique. Sortie en novembre 2005, la Xbox 360 aura vécu un peu plus de 10 ans … et quelle décennie !

Genèse et réussite

Seconde console de Microsoft, après la Xbox en 2002, la 360 fit date dès son arrivée sur le marché. En effet, elle est la première console de septième génération et donc la toute première à apporter la HD aux jeux vidéo (même si au début tous les modèles ne disposaient pas de port HDMI), ce qui était en soi une véritable révolution. Tout Older Player s’étant doté à cette époque de la Xbox 360 fut immédiatement stupéfait par la qualité d’image pour peu qu’il ait déjà un écran HD, ce qui n’était pas encore aussi courant que maintenant. Parmi les premiers titres sortis sur la console nous pouvons noter Perfect Dark Zero (Rare – 2005), véritable ambassadeur de la HD et le mythique Gears of War (Epic Games – 2006), qui engendrera la saga que l’on connait. Il est amusant de voir d’ailleurs que 10 ans plus tard, nos yeux sont tellement habitués que l’image parait parfois bien terne.

Les raisons du succès

Inversement à la Xbox première du nom qui coûta un argent colossal à Microsoft juste pour se faire une place face l’indétrônable PS2, la Xbox 360 fut un énorme succès. Elle bénéficia d’environ un an de présence sur le marché avant la PS3 qui n’arriva que fin 2006 (2007 en Europe). En outre, son positionnement tarifaire (299€ pour le pack Core, 399€ pour le Premium) la rendit beaucoup plus accessible que sa concurrente, sortie initialement à 599€. A l’annonce de fin de fabrication en avril 2016, la console s’est écoulée à près de 85 millions d’exemplaires.

Facteur de succès très loin d’être négligeable : le piratage. Contrairement à ses concurrentes et notamment la PS3 qui ne le fut réellement qu’en 2010, la Xbox 360 fut assez rapidement piratée, notamment via un exploit du Firmware du lecteur DVD, qui permettait de lire des jeux gravés. Dès lors, le « hack » étant assez simple et même proposé par des magasins de jeux vidéo (si, si), de nombreux joueurs se sont tournés vers cette console. Il est intéressant d’ailleurs de noter, que Microsoft mit beaucoup de temps à contrer (sans succès) le piratage de sa console, peut-être volontairement au regard du volume des ventes.

Du point de vue utilisateur, la Xbox 360, est aussi une révolution technique. En effet, c’est la première console de série proposée avec une manette sans fil (au tout début seulement pour la version Premium avec la façade DVD chromée). En outre, tout au long de son existence elle proposa des accessoires innovants, avec d’ailleurs plus ou moins de réussite.

La console des mauvais choix …

La guerre faisant rage à cette époque pour définir quel serait le successeur du support DVD, Microsoft fit le choix du HD-DVD. Toutefois, la firme de Redmond conserva un lecteur DVD standard dans la console et ne permit la lecture du format HD-DVD que via un lecteur USB externe. L’histoire leur donna raison, car finalement ce fut le Blu-Ray qui l’emporta, notamment grâce à Sony qui embarqua un lecteur de ce type dans la PS3. Inversement, le fait de conserver un lecteur DVD standard posa quand même quelques problèmes puisque les titres désormais de plus en plus en plus imposants obligea Microsoft à modifier la structure de fichiers de ses DVD vers 2012. Enfin, la mode du « mouvement » étant lancée par la Wii en 2006, Microsoft lança le Kinect en 2008 en espérant proposer une nouvelle façon de jouer. Le succès fut relatif, car finalement peu de titre fonctionnaient de manière fluide et surtout le Kinect nécessitait beaucoup d’espace pour jouer contrairement à la console de Nintendo.

… et de gros problèmes.

Difficile aussi de ne pas parler du fameux « RROD » pour « Red Ring of Death » qui nuit fortement à l’image des premières versions de la Xbox 360. En effet, de nombreux possesseurs de la console firent face à l’anneau généralement vert de la façade qui passa au rouge, impliquant que la console était grosso modo « morte ». Et pour ceux qui n’eurent pas ce fort désagrément, les premiers modèles étaient connus pour faire un bruit excessif, notamment au niveau du lecteur DVD. Conscient de ces problèmes de surchauffe Microsoft fit quelques gestes commerciaux de remplacement avant de sortir différents modèles au fil de temps, la version « Elite » noire avec disques durs plus conséquents, puis la « Slim » visuellement redessinée (à la mode Sony).

A noter

Pour les collectionneurs beaucoup de Xbox 360 dites « collector » ont été lancées sur le marché sur sa décennie d’existence. A ce titre nous pouvons citer quelques modèles comme : Xbox 360 Halo 3 (verte olive – 2007), Xbox 360 Resident Evil 5 (rouge – 2009), Xbox 360 Slim Halo Reach (gris métal – 2010), Xbox 360 Halo 4 (bleue/grise – 2012) ou encore la Xbox 360 Slim Kinect Star Wars (console aux couleurs de R2-D2 et manette aux couleurs de C-3PO en 2011). Sans avoir toutes une grande valeur, il existe toutefois quelques modèles inédits comme la « Xbox 360 (Slim) – Xbox Live 10th Anniversary » (gris/orange/vert), non disponible dans le commerce mais uniquement offerte à quelques anciens abonnés du service en ligne par le Major Nelson fin 2012.

Laisser un commentaire